Protéger les constructions en bois

Un bois sec est éternel. Lepremier devoir est de le protéger de l'humidité, l'atmosphère doit avoir un taux d'humidité inférieur à 20%, à ce niveau, les risques de contaminations biologiques, appelé plus simplement champignons sont peu probables. Certaines essences sont résistantes à l'humidité, citons le teck, l'acacia, le doussié, le bambou, le jatoba, le wengé...

Les autres attaques sont l'oeuvre des insectes xylophages et sociaux. Le capricorne attaque l'aubier des résineux et des bois blancs et compromet leur résistance. La vrillette attaque feuillus et résineux en formant des galeries circulaires. Le lyctus attaque surtout l'aubier des feuillus sauf le hêtre et le peuplier, des galeries circulaires sont créées et peuvent totalement détruire le bois. Les termites rongent les couches tendres du bois et attaquent presque toutes les essences.

maison bois

Alors, que faire pour protèger et traiter le bois, différentes situations existent, comme le rappelle le site Menuiserie Niort. Tout d'abord parlons des traitements préventifs par trempageou aspersion en déposant une couche protectrice à la surface des pièces de bois. Le procédé de traitement en autoclave consistant à imprégner les pièces de produit sous pression à haute température en les portant à des chaleurs allant de 200 degrés à 270.

Des procédés de traitements écologiques peuvent soigner le bois. Les sels de bore, utilisés en préventif, souvent présentés en poudre peuvent être utilisés en curatif, bien qu'ayant des propriétés insecticides, fongicides et ignifuges, la réduction de l'humidité du bois qu'ils apportent est importante. Le séchage à la vapeur élimine dans le bois les insectes à larves existants. L'imprégnation d'huile balsamique de cèdre réduit l'humidité. L'oléothermie, qui est un mélange d'huile de lin et de térébenthine, son application régulière renforce la résistance à l'humidité. L'injection dans le bois attaqué d'une composition de carbonate de potassium, silicate, cellulose, lignine et amidon protège du feu, des termites et des champignons.

Une fois votre bois protégé en profondeur, il faut penser à la protection et à l'aspect extérieur. Les saturateurs nourrissent et stabilisent les petites variations. Les dégriseurs nettoient les remontées tanniques et éliminent les traces. Les lasures, protègent des UV. Les peintures, avec un grand choix ont un grand inconvénient, la dissimulation du veinage du bois. Les huiles protègent en profondeur avec l'inconvénient de renouveler le traitement chaque année. Toutes ces solutions sont proposées pour l'extérieur. Pour l'intérieur, Bati Eco Bois conseille de privilégier les huiles pénétrantes en profondeur, avec l'inconvénient, le prix et l'irréversibilité; les cires, avec les vraies cires d'abeilles; les vernis qui sont résistant, ignifuge et hydrofuge; les peintures naturelles, à base de kaolin, d'argile, de marbre... sont une bonne solution.